Voici une relaxation au sol que l'on peut faire soi-même ou conduire pour un groupe. C'est une relaxation assez facile, accessible à des débutants, et qui se propose de développer la conscience du souffle et du rythme respiratoire à quatre temps. Elle induit, si elle est bien menée, une détente significative dans l'organisme par la régularité douce de la respiration. En voici les étapes, mais je ne puis donner ici un texte complet, qui relève de l'improvisation inspirée du relaxologue. Pour un pratiquant solitaire il peut se laisser guider et porter par une musique adaptée. On en trouve facilement dans le commerce. Personnellemnt je ne me sers jamais de musique, comptant sur ma voix et mon intonation pour favoriser la détente et l'entrée dans la zone de conscience intermédiaire ( entre la conscience vigile et le sommeil).

Installation, confort, relâchement général, accueil du souffle tel qu'il est est

La conscience se place sur les points d'appui du corps au sol, talons, mollets, zone sacrée, dos, épaules, bras, mains, tête. Perception des contacts, ancrage au sol.

Retour au souffle, respiration calme, détente : prendre le temps de bien descendre dans la zone intermédiaire

Evocation d'un bord de mer, images plaisantes, ensolleillées, contemplation tranquille des vagues qui vont et viennent, selon un rythme régulier et paisible

Induction d'un même mouvement des vagues de la mer et du rythme respiratoire : le souffle va et vient comme les vagues de la mer. Un bercement régulier à quatre temps est suggéré, proposé, non imposé. Laisser faire quelques instants, au rythme de chacun.

Retour progressif à la conscience du corps au sol, retour aux contacts, observation

Préparation à la sortie de relax : petits mouvements des pieds, chevilles, mains, doigts, étirements, baîllements, etc ; puis doucement roiuvrir les yeux, regarder l'environnement de la salle, restaurer la conscience vigile, se tourner pour s'asseoir.

      D'après mon expérience cette relaxation permet à nombre de personnes qui ont quelque difficulté au début de la pratique, de progresser significativement vers la détente musculaire. C'est une relaxation de réceptivité : sensibilisation à la perception corporelle, conscience du souffle dans une ambiance de lâcher-prise. La visualisation (images de la mer) est facile et permet de se laisser aller à d'agréables évocations qui se transforment aisément en mouvement intérieur.