10 mars 2012

MEDECINE de l'AME

    Médecine de l'âme   Dans l'Antiquité la sagesse impliquait le choix personnel d'un style de vie, d'un "ethos", généralement fondé sur une conception du monde, une physique. C'est particulièrement net pour les épiciriens, les stoïciens, les cyrénaïques, les cyniques et les sceptiques. Epicure déclare, par exemple, que la philosophie n'a aucune raison d'être si elle ne contribue au bonheur. La connaissance n'est pas négligée, mais elle n'est pas une fin en soi, pas plus que la fortune, ou la plupart des biens.... [Lire la suite]
Posté par GUY KARL à 05:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]